Assurer une voiture de sport : quelles particularités ?

Le sport automobile constitue une pratique dangereuse engendrant fréquemment des dommages à l’encontre du conducteur et/ou du véhicule ainsi que d’autres préjudices matériels. Néanmoins, le propriétaire du véhicule peut bénéficier d’un remboursement en cas d’éventuels accidents dans le cas où il a contracté une assurance auto sportive. Aujourd’hui, les assureurs en étalent des offres variées. Mais ce type d’assurance présente des caractéristiques particulières qu’il importe de savoir.

Principes fondamentaux sur lesquels repose l’assurance pour voiture de sport

Une voiture de sport vaut une petite fortune tout comme son entretien, vu l’originalité des procédés à utiliser et la grande performance des mains d’œuvre. Sa préciosité est donc la raison principale qui pousse à la souscription de l’assurance voiture de sport. Sa valeur est également source de convoitise dans la mesure où les possibilités de vol sont hautement évaluées. L’idée d’une assurance voiture de sport est aussi basée sur la destinée même de l’auto. Puisque cette dernière sera utilisée uniquement dans le cadre d’activités sportives, le degré estimé des risques d’accidents pouvant survenir et de dangers auxquels on s’expose est élevé. La puissance exceptionnelle du moteur peut entraîner une complexité du contrôle du véhicule et augmente largement le nombre d’éventuels victimes. Bref, c’est dans l’intérêt et aux avantages du propriétaire de véhicule sportif de souscrire cette assurance. Celle-ci profite évidemment aux assureurs car même étant facultatif, de tel contrat demeure capital, car l’assurance responsabilité civile ne prévoit que les garanties ordinaires de base. Pour rencontrer des offres satisfaisantes, il est conseillé d’assurer sa voiture de sport sur mascotte-assurances.fr.

L’assurance voiture de sport : les composantes globales à appréhender

Le meilleur choix pour votre auto sportive est l’assurance auto complète ou tous risques en vertu duquel le souscripteur pourra être indemnisé en cas de dommages encours de pratique. Celle-ci est distincte de l’assurance aux tiers ou intermédiaire dans le cadre duquel les réparations coûteuses ne sont pas prises en charge. D’autres garanties optionnelles présentent aussi des avantages significatifs, telles que : la garantie dommages tous accidents, la garantie personnelle du conducteur, la garantie protection juridique, les garanties vol et cambriolage et la garantie pour vandalisme. Mais plus spécifiquement, la garantie Responsabilité Civile circuit est la plus importante. Celle-ci tend à couvrir les préjudices entrainés aux tiers par la voiture de sport en pleine conduite sur un circuit de course, ainsi que les dégâts portés aux infrastructures. Le contrat différencie néanmoins la piste pour compétition et celle dédiée au loisir. Il est vivement conseillé à l’assuré de bien disséquer l’étendue de chacune des clauses de l’assurance voiture de sport sans quoi il serait trop téméraire de passer à la signature.

Une idée concise pour le critère « prix »

Quand il s’agit de voiture de course, on doit s’attendre à un montant élevé d’assurance. Il l’est encore plus si le propriétaire est un jeune conducteur. Pour ce dernier, le contrat peut prévoir parfois une clause d’exclusivité qui interdit de prêter la voiture à autrui. Pour certaines compagnies, ce prix d’assurance voiture de sport pourrait être imposé suivant la marque ou les spécificités conceptuelles de l’auto. Cela est toujours justifié par le taux d’aggravation des risques supposés. Mais la garantie pour le vol et les actes de vandalisme demeurent les plus onéreuses. Certaines circonstances inscrites dans le contrat pourraient alléger le cout de l’assurance. On citerait notamment la promesse de ne pas user de l’auto pour des sorties quotidiennes autres que la pratique du sport.

Voiture de collection : une carte grise spécifique ?
Le top 10 des motos à avoir dans une collection